Philippe Copinschi Philippe Copinschi

Géopolitique du pétrole. Comprendre les enjeux d’une ressource stratégique

13-06-2019

Fait-on (toujours) la guerre pour le pétrole ? Pourra-t-on un jour s’en passer ? Les réserves sont-elles sur le point de s’épuiser ? L’OPEP décide-t-elle (vraiment) du prix du pétrole ? Le pétrole est-il une aubaine ou une malédiction pour le développement des pays producteurs ? Indispensable pour le transport, le pétrole est incontestablement un bien stratégique. Assurer la sécurité des approvisionnements est donc un impératif pour tout gouvernement. Les réserves, très inégalement réparties dans le monde, ont de tout temps fait l’objet d’âpres stratégies d’appropriation, de la part des grandes puissances, comme des compagnies privées ou encore des États producteurs. Pour autant, le secteur pétrolier est aujourd’hui essentiellement régi par les règles du marché sous l’emprise d’acteurs économiques privés globaux, les multinationales pétrolières. Elément clé du système économique mondial, le pétrole soulève donc des questions à la frontière de l’économie et de la géopolitique. Cette conférence permettra de croiser les différents éclairages (géopolitique, économique, éventuellement techniques) nécessaires à la compréhension de la scène pétrolière mondiale et de ses dynamiques. Elle apportera une base de connaissances sur le fonctionnement du marché international du pétrole (pourquoi utilise-t-on du pétrole ?, comment se fixe le prix du pétrole ?, qui contrôle la production et les réserves ? etc.), et permettra d’analyser les enjeux énergétiques dans une perspective de long terme, notamment autour de la question de l’épuisement des réserves et de la nécessaire adaptation au changement climatique. Philippe Copinschi est docteur en science politique (relations internationales), diplômé de Sciences Po Paris et de la Solvay Business School (ULB). Chargé de cours à Sciences Po Paris (où il enseigne notamment la Géopolitique de l’énergie, les Relations internationales et la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) dans le secteur extractif), il est également consultant sur les questions énergétiques internationales et africaines. Il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages, en particulier sur l’énergie, dont : Le pétrole, une ressource stratégique, La Documentation française, 2012 ; Handbook of Energy in Sub-Saharan Africa (co-direction), Claeys & Casteels, 2018 ; Espace mondial. L’Atlas 2018 (co-auteur), Presses de Sciences Po, 2018.

Extra Muros Extra Muros

09/05 et 10/05 - Extra Muros de deux jours

09-05-2019

//

Dave Sinardet Dave Sinardet

L'avenir de la Belgique...

04-04-2019

Dave Sinardet selon Wiki: Sinardet participe activement au débat public en Belgique et appartient à ceux qui sont en mesure de le faire au-delà des frontières linguistiques, par des conférences, des débats et des apparitions dans les médias. Il est un hôte régulier tant dans les médias francophones que flamands, qui l'invitent à s'exprimer en matière de questions politiques en Belgique. Les médias étrangers le consultent souvent concernant la situation politique en Belgique. Étant professeur à Bruxelles, tant à la VUB qu'à l'université Saint-Louis, il s'intéresse inévitablement au débat institutionnel concernant Bruxelles. Il plaide pour la diminution des pouvoirs accordés aux dix-neuf communes au profit de la région et pour la création d'une véritable région urbaine. En tant qu'Anversois, il s'intéresse aux évolutions politiques et sociales dans cette ville. Il est souvent invité par les médias locaux, tant la télé régionale ATV que les journaux Gazet van Antwerpen, Het Laatste Nieuws et Het Nieuwsblad, afin de s'exprimer concernant des problèmes particuliers à cette région. Il est partisan d'une démocratie participative et délibérative. En 2011 il a participé à la création du mouvement G1000, qui rassembla 704 citoyens (le chiffre de 1 000 ne fut pas atteint) qui étudièrent la question d'une meilleure démocratie en Belgique. Sinardet est également partisan d'une circonscription électorale fédérale, qui permettrait aux Belges de voter sur des listes tant francophones que néerlandophones. Il est membre, à cet effet, du groupe de réflexion Pavia, qui préconise une telle circonscription. Au mois de mars 2014 il fut un des experts invités par le parlement fédéral afin d'exposer leurs idées à ce sujet. Il est en outre partisan d'une circonscription européenne pour les élections européennes.

Laurence Vanhée Laurence Vanhée

Le plaisir au travail

14-03-2019

Laurence Vanhée, DRH de l’année en 2012, a developpé le concept du plaisir dans le travail: Happy Performance. Dès 2009, elle troque son titre de DRH (au Servic e Public Federal Sécurité Sociale) contre celui de ‘Chief Happiness Officer’. Son leitmotif: plus de responsabilité et de liberté des travailleurs mènent à plus de performance et de bonheur. Elle est l’auteur de ‘Happy RH’ et fondatrice du bureau de conseil Happyformance.

Eric De Staercke Eric De Staercke

L'improvisation, un art de vivre

14-02-2019

Après avoir suivi les cours de théâtre et de mise en scène de l’Institut des arts de diffusion, Éric De Staercke fonde, en 1985, avec d’autres comédiens le Théâtre loyal du Trac dont il est toujours l'un des auteurs et des metteurs en scène. À la même époque, il fait partie des premières recrues de la Ligue d’improvisation belge. Tout en poursuivant sa carrière de comédien, seul en scène ou au sein d’une troupe, il assure la mise en scène de nombreux spectacles. À la RTBF, il participe en télévision à des émissions enfantines (dans Ici Bla-Bla, il est Wilbur DisqueDur) ; et en radio, fait partie de l’équipe du Jeu des dictionnaires. Il est depuis 1993, professeur d’improvisation et d’interprétation à l’IAD, et a enseigné également à l’École supérieure des Arts du cirque de Bruxelles ESAC.

Jean-Michel Longneaux Jean-Michel Longneaux

À quoi obéit celui qui désobéit ?

10-01-2019

Jean-Michel Longneaux est docteur en philosophie et chargé de cours à l’Unamur. En ces périodes de contrôles, de mesures, de menaces et de peurs, quel sens donner à la désobéissance ? Comment comprendre l’irrévérence, la révolte, la rage et l’insoumission ?

Olivier de Schutter Olivier de Schutter

Le réalisme aujourd’hui, c’est de changer radicalement le cours de la société.

13-12-2018

Juriste, Professeur de Droit International, Olivier de Schutter a été durant six ans le rapporteur spécial des Nations-Unies sur le droit à l’alimentation. Durant son mandat, il n’a eu de cesse d’alerter les Nations-Unies sur un modèle agricole à bout de souffle, qui affame près de 800 millions de personnes dans le monde et affaiblit près de 2,5 milliards d’individus. Défenseur assumé de l’agro-écologie, une série de techniques agronomiques prenant également en compte le développement rural, la santé des populations ou le maintien des fermes familiales, Olivier de Schutter dénonce encore la force des lobbies qui bloquent tout changement, dans le secteur agricole comme énergétique.

Claude Meyer Claude Meyer

Organiser sa vie pour survivre

08-11-2018

Claude Meyer a passé le plus clair de sa vie professionnelle au sein de Procter & Gamble, où il a terminé comme Président Europe Moyen Orient et Afrique, responsable de 10 000 personnes. Claude s'est ensuite entièrement consacré à l'asbl Constellations, qui construit en région bruxelloise des lieux de vie pour les personnes handicapées mentales porteuses d’un handicap lourd. Témoignage de choix de vie d'un PDG papa de deux enfants dont un enfant handicapé: comment il a dû organiser sa vie pour survivre. Ce témoignage débouche sur des sujets très intéressants comme vie professionnelle /vie personnelle et l'organisation du travail. Par ailleurs, il interpelle quant à la possibilité pour un chef d'entreprise de s'impliquer dans un projet sociétal et d'y apporter toutes ses compétences de manager.

Max Meulemans Max Meulemans

La Spirale Dynamique

11-10-2018

Au cours du développement d'un individu, d'une organisation ou d'une société, des modèles du monde nouveaux apparaissent, se rajoutant aux anciens dans une spirale évolutive sans fin. Ces paradigmes, la Spirale Dynamique les appelle des niveaux d'existence. Même s'ils permettent de gérer un monde de plus en plus complexe, aucun niveau n'est meilleur que les autres. Un niveau d'existence est approprié dès lors qu'il est adapté à nos conditions de vie. Dans l'état actuel de l'évolution de l'espèce humaine, on en distingue huit, alternant priorité donnée à l'expression du soi individuel et priorité donnée à son sacrifice au groupe.

Pascal Chabot Pascal Chabot

Exister, résister. Ce qui dépend de nous.

13-09-2018

Pascal Chabot est docteur en philosophie et auteur. Il publie de nombreux ouvrages comme entre autres Global burn-out (essai – PUF, 2013) et L’âge des transitions (2015). En 2016 paraît ChatBot le robot, drame philosophique consacré à nos rapports avec les “intelligences artificielles”. Que se passerait-il si on “apprenait” la philosophie à un robot? En septembre 2017 sort aux PUF Exister, résister. Ce qui dépend de nous, un essai sur le système, les forces et le soi.